LOST FOREST Song Lyrics (Laylow) – Download Free Lyrics PDF & Ringtone Here

LOST FOREST Lyrics Song is the latest English song Sung by Laylow from the album L’étrange Histoire de Mr. Anderson. LOST FOREST song was released on the official youtube channel Laylow. Here One can find LOST FOREST Song Lyrics Meaning, LOST FOREST Song Lyrics in French, Spanish & English, LOST FOREST Song Ringtone, LOST FOREST Song Download, LOST FOREST Song Mp3 Download. Get LOST FOREST song lyrics here Below.

LOST FOREST Song Mobile HD Wall Paper Free Download

LOST FOREST Song Information:

Song Title LOST FOREST
Singer Laylow
Album L’étrange Histoire de Mr. Anderson
Lyricist Laylow
Release date July 16, 2021
Music Label Laylow

LOST FOREST Song Lyrics By Laylow:

Fuck the police comin’ straight from the underground
A young nigga got it bad ’cause I’m brown
Fuck the police comin’ straight from the underground
A young nigga got it bad ’cause I’m brown

Dix p’tits négros dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Dix p’tits rebeus dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Ok, le monde voudrait les avaler
Ok, ok, ok, ok

Dans le Classe A, j’roule, j’suis à l’aise, début d’soirée comme il fallait
J’ai du khaliss, plus qu’y en fallait, y a des plavons, plus qu’y en fallait
Y a mes potes qui m’disent “accélère”, en même temps ça roule des dorés
J’leur dis “putain, z’êtes des galères”, ils m’disent “t’inquiètes, on a une soirée” (t’inquiètes gros)
Ok, j’hésite deux secondes, tout d’suite après, j’me dis “en vrai, j’ai rien à perdre”, si c’est claqué, on peut s’barrer
À c’moment là c’était carré, j’me doutais pas d’c’qui s’préparait
Jusqu’à c’qu’on entende…
Police, les fils de p’, c’est quand tu crois qu’t’es libre, qu’ils t’ramènent à la vérité qu’y est triste
On connait déjà leurs vices, on connait déjà le disque
Laissez-moi gérer la conversation avant qu’ça s’envenime

– Plus ! Allez, fais pas le mariole ! Coupe le micro
– Tends tes mains toi ! Tes mains !
– Monsieur l’agent, ces derniers temps j’ai fait pas mal d’argent. Vous faites erreur sur la personne, j’suis un peu nocif mais attachant… “Sois indulgent, please” c’est c’que j’ai dit, avant qu’il m’réponde : “ferme ta gueule, mets-toi à plat ventre”
– Wow wow doucement
– Wow wow wow
– Éteins les radios Philippe !
– Ouais j’fais ça tout d’suite…
– C’est quoi c’délire, là ?
– Vous faîtes moins les malins là, hein ?
– Ouais, ils font moins les malins ces bâtards !
– Apporte-moi les cagoules, on va s’les faire !
– Comment ça une cagoule ?
– Oh ! Qu’est-c’que vous allez faire, là ?
– Vous allez vite le comprendre…

Dix p’tits négros dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Dix p’tits rebeus dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Ok, le monde pourrait les avaler, oh

– Voilà, mets-les là, et ferme la porte…
Quand j’me suis levé, j’ai vu que du bleu
J’sais même pas on était où, mais y avait les keufs, ceux d’taleur
L’un d’eux il avait un gun, il avait l’air ze3ef, il avait l’air sérieux
Il avait l’air de vouloir en découdre, genre tout de suite
Et moi j’étais nerveux, mais j’ai dit :
– Tranquille, doucement, j’explique, j’crois vous avez confondu, on veut juste taper soirée tranquille, peut-être qu’il y a un malentendu
Là, il a tapé une barre, il s’est rapproché d’moi et il m’a dit :
“Maintenant tu fermes ta gueule, c’est moi j’vais t’expliquer les règles du jeu…”
– Bon les gars, vous voyez cette arme, là ?
– Biensûr qu’il la voit
– Bah c’est pas mon arme de service
– Non, non, non
– C’est une autre arme, on va dire que c’est une arme de loisirs
– On va dire qu’elle est intraçable et on va dire qu’on peux faire c’qu’on veut avec
– Ouais, et c’qui va s’passer c’est tout simple, j’vais la jeter au milieu de vous trois, et j’vais vous laisser vous entretuer entre vous, jusqu’à c’qu’il y en reste plus qu’un
– Un seul…
– Et le grand gagnant pourra repartir la vie sauve… Compris ?
– Allez, c’est parti !

Il a jeté l’brolic au milieu, et c’est *** qui l’a eu
– Gros, tu fais quoi frère, lâche ça !
– Eh, vas-y m’touche pas toi !
Ça s’voyait il était pas zen, ça s’voyait il avait les nerfs à vif depuis ‘t’à’l’heure, petit regard accusateur, quand *** lui dit :
“Poto calmate, tu vois pas qu’ils veulent juste rentrer dans ta tête, on est des shrabs à la base, on est fratés, liés jusqu’à la fin”
– Ouais, ouais, c’est ça !
Il lui a dit : “ferme ta gueule, c’est pas toi, là, qui tient la me-ar, qui tire les ficelles, ça s’voit t’es même pas sincère, tu veux juste sauver ta peau, ouais qu’est-ce que t’aurais fais à ma place ? Allez, ferme-la ! T’façon t’as jamais respecté, t’as jamais fais gaffe à ma gueule. Tu t’es toujours cru un peu supérieur avec tes airs, genre “j’suis au-dessus”. On est pas pareils, c’est d’nature, c’est dans l’sang, pas la même culture, pas l’même camp, j’ai jamais aimé tout tes bails de… k7el !”
– Quoi ? T’as dis quoi, là ?
D’un coup, *** il a pété un plomb, il a dit :
– Comment tu parles fils de pute ? Ça y est, c’est bon, t’en peux plus parce que t’as un fer ?
*** il a dit :
– Qu’est-ce qu’il y a ? T’es là, t’es tout l’temps sous pillave, maintenant tu fais la morale, t’façon qu’est-ce qu’tu peux faire ? C’est moi j’ai l’ke-tru, là !
– Ok t’as l’ke-tru là, mais qu’est-ce qu’tu vas faire ? T’as même pas les couilles
Il l’a mal pris, il lui a dit : “me pousse pas gros !”
– Gros, j’te pousse et qu’est-ce qu’tu vas faire ?
Finalité, il lui a tiré dessus
– Putain !
– Et de un…
– J’arrête ! J’arrête tout !
– Non-non-non, t’arrêtes rien du tout ! Tu vas finir le travail !
Faut qu’tu visualises la scène (allez)
Y avait un corps mort, et des policiers qui braquaient mon pote Allez !
Donc lui, m’a braqué à son tour
– C’est bon j’vais l’faire, c’est bon !
Il m’a dit : “j’suis désolé, khey, jamais j’aurais voulu t’faire ça, à la base on était frères”
– Appuie sur la putain d’gâchette…
Mais la vie c’est traître, il faut qu’j’me sauve, là, c’est pas ma faute, ciao mon pote
– Allez !

CLICK HERE FOR LATEST ENGLISH SONG LYRICS 


LOST FOREST Song Lyrics in Spanish By Laylow:

Que se joda la policía que viene directamente del metro
Un joven negro lo hizo mal porque soy moreno
Que se joda la policía que viene directamente del metro
Un joven negro lo hizo mal porque soy moreno

Diez pequeños negros en el valle, al mundo le gustaría tragarlos
Diez pequeños acertijos en el valle, al mundo le gustaría tragarlos
Ok, al mundo le gustaría tragarlos
Vale vale vale vale

En la clase A, conduzco, estoy a gusto, al comienzo de la noche como debería
Tengo khaliss, mas de lo necesario, hay plavons, mas de lo necesario
Hay amigos míos que me dicen “acelera”, al mismo tiempo rueda dorada
Les digo “carajo, estás en problemas”, me dicen “preocúpate, vamos a hacer una fiesta” (preocúpate mucho)
Ok, dudo por dos segundos, inmediatamente después, me digo a mí mismo “en la vida real, no tengo nada que perder”, si se cierra de golpe, podemos deshacernos de él.
En ese momento estaba cuadrado, no tenía idea de lo que se estaba preparando
Hasta que escuchemos …
Policía, hijos de puta, es cuando piensas que eres libre, que te llevan a la verdad que ahí está triste
Ya conocemos sus vicios, ya conocemos el récord
Déjame manejar la conversación antes de que se intensifique

– Más ! ¡Vamos, no seas tonto! Silenciar el micrófono
– ¡Extiende tus manos! Tus manos !
– Oficial, he ganado bastante dinero últimamente. Te equivocas con la persona, soy un poco dañina pero entrañable … “Sé indulgente, por favor”, eso es lo que le dije, antes de que me contestara: “cállate, pon- tu boca abajo”
– Wow wow lentamente
– Wow wow wow
– ¡Apaga las radios Philippe!
– Sí, lo estoy haciendo ahora mismo …
– ¿Qué demonios es eso?
– Eres menos inteligente ahí, ¿eh?
– ¡Sí, estos cabrones son menos listos!
– ¡Tráeme los pasamontañas, los haremos nosotros!
– ¿Qué quieres decir con un pasamontañas?
– Oh ! ¿Qué vas a hacer aquí?
– Entenderás rápidamente …

Diez pequeños negros en el valle, al mundo le gustaría tragarlos
Diez pequeños acertijos en el valle, al mundo le gustaría tragarlos
Ok, el mundo podría tragarlos, oh

– Toma, ponlos ahí y cierra la puerta …
Cuando me levanté, solo vi azul
Ni siquiera sé dónde estábamos, pero la policía estaba allí.
Uno de ellos tenía una pistola, se veía ze3ef, se veía serio
Parecía que quería pelear, como de inmediato.
Y estaba nervioso, pero dije:
– Tranquilo, despacio, explico, creo que te has confundido, solo queremos tener una velada tranquila, tal vez haya un malentendido
Allí, golpeó una barra, se acercó a mí y me dijo:
“Ahora cierra la boca, soy yo, te voy a explicar las reglas del juego …”
– Bien chicos, ¿ven esa arma ahí?
– Por supuesto que la ve
– Bueno, no es mi arma de servicio.
– No no no
– Es otra arma, digamos que es un arma recreativa.
– Diremos que es imposible de rastrear y diremos que podemos hacer lo que queramos con él
– Sí, y lo que va a pasar es muy simple, lo voy a tirar en el medio de ustedes tres, y voy a dejar que se maten, hasta que queden algunos solo uno más.
– Un solo…
– Y el gran ganador podrá irse con vida … ¿Entendido?
– Aquí vamos !

Él tiró el brolic en el medio, y fue *** quien lo consiguió.
– Big, ¿qué estás haciendo hermano? ¡Deja eso!
– ¡Oye, no pierdas el tiempo!
Era obvio que no era zen, era obvio que tenía los nervios al límite desde ‘tú ahora, mirada acusadora, cuando *** le dijo:
“Poto calmate, no ves que solo quieren meterse en tu cabeza, somos shrabs en la base, somos hermanos, atados hasta el final”
– ¡Sí, sí, eso es!
Él le dijo: “cállate, no eres tú, ahí, quién está sosteniendo el me-ar, quién está moviendo los hilos, puedes ver que ni siquiera eres sincera, solo quieres salvar tu pellejo, sí qué”. ¿Lo habrías hecho en mi lugar? ¡Vamos, cállate! Nunca te respetaste a ti mismo, no te preocupas por mi cara. Siempre pensaste que eras un poco superior con tus aires, como “Estoy arriba”. lo mismo, es natural, está en la sangre, no es la misma cultura, no es el mismo campamento, nunca me gustó todo tu contrato de arrendamiento por … k7el! ”
– ¿Qué? ¿Qué dijiste ahí?
De repente, *** se volvió loco, dijo:
– ¿Cómo hablas hijo de puta? Eso es todo, está bien, ¿no puedes soportarlo más porque tienes una plancha?
*** dijo :
– Qué hay ? Estás ahí, estás bajo pillave todo el tiempo, ahora estás dando una conferencia, ¿qué puedes hacer? Soy yo, tengo el ke-tru, ¡ahí!
– Ok, tienes el ke-tru ahí, pero ¿qué vas a hacer? Ni siquiera tienes las pelotas
Se lo tomó a mal, le dijo: “¡no me empujes gordo!”
– Grande, te estoy presionando y ¿qué vas a hacer?
Finalidad, le disparó
– ¡Puta!
– Y un …
– ¡Renuncio! ¡Dejo todo!
– No-no-no, ¡no detienes nada en absoluto! ¡Terminarás el trabajo!
Tienes que visualizar la escena (vamos)
Había un cadáver y policías que estaban apuntando a mi amigo. ¡Vamos!
Entonces él, a su vez, me sostuvo
– Está bien, lo voy a hacer, ¡está bien!
Me dijo: “lo siento, khey, Nunca hubiera querido hacerte eso, básicamente éramos hermanos “.
– Aprieta el puto gatillo …
Pero la vida es una traidora, tengo que salvarme, ahora no es mi culpa, ciao amigo
– ¡Vamos!


LOST FOREST Song Lyrics in French By Laylow:

Fuck the police comin’ straight from the underground
A young nigga got it bad ’cause I’m brown
Fuck the police comin’ straight from the underground
A young nigga got it bad ’cause I’m brown

Dix p’tits négros dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Dix p’tits rebeus dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Ok, le monde voudrait les avaler
Ok, ok, ok, ok

Dans le Classe A, j’roule, j’suis à l’aise, début d’soirée comme il fallait
J’ai du khaliss, plus qu’y en fallait, y a des plavons, plus qu’y en fallait
Y a mes potes qui m’disent “accélère”, en même temps ça roule des dorés
J’leur dis “putain, z’êtes des galères”, ils m’disent “t’inquiètes, on a une soirée” (t’inquiètes gros)
Ok, j’hésite deux secondes, tout d’suite après, j’me dis “en vrai, j’ai rien à perdre”, si c’est claqué, on peut s’barrer
À c’moment là c’était carré, j’me doutais pas d’c’qui s’préparait
Jusqu’à c’qu’on entende…
Police, les fils de p’, c’est quand tu crois qu’t’es libre, qu’ils t’ramènent à la vérité qu’y est triste
On connait déjà leurs vices, on connait déjà le disque
Laissez-moi gérer la conversation avant qu’ça s’envenime

– Plus ! Allez, fais pas le mariole ! Coupe le micro
– Tends tes mains toi ! Tes mains !
– Monsieur l’agent, ces derniers temps j’ai fait pas mal d’argent. Vous faites erreur sur la personne, j’suis un peu nocif mais attachant… “Sois indulgent, please” c’est c’que j’ai dit, avant qu’il m’réponde : “ferme ta gueule, mets-toi à plat ventre”
– Wow wow doucement
– Wow wow wow
– Éteins les radios Philippe !
– Ouais j’fais ça tout d’suite…
– C’est quoi c’délire, là ?
– Vous faîtes moins les malins là, hein ?
– Ouais, ils font moins les malins ces bâtards !
– Apporte-moi les cagoules, on va s’les faire !
– Comment ça une cagoule ?
– Oh ! Qu’est-c’que vous allez faire, là ?
– Vous allez vite le comprendre…

Dix p’tits négros dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Dix p’tits rebeus dans la vallée, le monde voudrait les avaler
Ok, le monde pourrait les avaler, oh

– Voilà, mets-les là, et ferme la porte…
Quand j’me suis levé, j’ai vu que du bleu
J’sais même pas on était où, mais y avait les keufs, ceux d’taleur
L’un d’eux il avait un gun, il avait l’air ze3ef, il avait l’air sérieux
Il avait l’air de vouloir en découdre, genre tout de suite
Et moi j’étais nerveux, mais j’ai dit :
– Tranquille, doucement, j’explique, j’crois vous avez confondu, on veut juste taper soirée tranquille, peut-être qu’il y a un malentendu
Là, il a tapé une barre, il s’est rapproché d’moi et il m’a dit :
“Maintenant tu fermes ta gueule, c’est moi j’vais t’expliquer les règles du jeu…”
– Bon les gars, vous voyez cette arme, là ?
– Biensûr qu’il la voit
– Bah c’est pas mon arme de service
– Non, non, non
– C’est une autre arme, on va dire que c’est une arme de loisirs
– On va dire qu’elle est intraçable et on va dire qu’on peux faire c’qu’on veut avec
– Ouais, et c’qui va s’passer c’est tout simple, j’vais la jeter au milieu de vous trois, et j’vais vous laisser vous entretuer entre vous, jusqu’à c’qu’il y en reste plus qu’un
– Un seul…
– Et le grand gagnant pourra repartir la vie sauve… Compris ?
– Allez, c’est parti !

Il a jeté l’brolic au milieu, et c’est *** qui l’a eu
– Gros, tu fais quoi frère, lâche ça !
– Eh, vas-y m’touche pas toi !
Ça s’voyait il était pas zen, ça s’voyait il avait les nerfs à vif depuis ‘t’à’l’heure, petit regard accusateur, quand *** lui dit :
“Poto calmate, tu vois pas qu’ils veulent juste rentrer dans ta tête, on est des shrabs à la base, on est fratés, liés jusqu’à la fin”
– Ouais, ouais, c’est ça !
Il lui a dit : “ferme ta gueule, c’est pas toi, là, qui tient la me-ar, qui tire les ficelles, ça s’voit t’es même pas sincère, tu veux juste sauver ta peau, ouais qu’est-ce que t’aurais fais à ma place ? Allez, ferme-la ! T’façon t’as jamais respecté, t’as jamais fais gaffe à ma gueule. Tu t’es toujours cru un peu supérieur avec tes airs, genre “j’suis au-dessus”. On est pas pareils, c’est d’nature, c’est dans l’sang, pas la même culture, pas l’même camp, j’ai jamais aimé tout tes bails de… k7el !”
– Quoi ? T’as dis quoi, là ?
D’un coup, *** il a pété un plomb, il a dit :
– Comment tu parles fils de pute ? Ça y est, c’est bon, t’en peux plus parce que t’as un fer ?
*** il a dit :
– Qu’est-ce qu’il y a ? T’es là, t’es tout l’temps sous pillave, maintenant tu fais la morale, t’façon qu’est-ce qu’tu peux faire ? C’est moi j’ai l’ke-tru, là !
– Ok t’as l’ke-tru là, mais qu’est-ce qu’tu vas faire ? T’as même pas les couilles
Il l’a mal pris, il lui a dit : “me pousse pas gros !”
– Gros, j’te pousse et qu’est-ce qu’tu vas faire ?
Finalité, il lui a tiré dessus
– Putain !
– Et de un…
– J’arrête ! J’arrête tout !
– Non-non-non, t’arrêtes rien du tout ! Tu vas finir le travail !
Faut qu’tu visualises la scène (allez)
Y avait un corps mort, et des policiers qui braquaient mon pote Allez !
Donc lui, m’a braqué à son tour
– C’est bon j’vais l’faire, c’est bon !
Il m’a dit : “j’suis désolé, khey, jamais j’aurais voulu t’faire ça, à la base on était frères”
– Appuie sur la putain d’gâchette…
Mais la vie c’est traître, il faut qu’j’me sauve, là, c’est pas ma faute, ciao mon pote
– Allez !

CLICK HERE FOR LATEST CARTOON SONG LYRICS 


Download LOST FOREST Song Lyrics Free PDF Below:


Download LOST FOREST Song Mp3 & Ringtones For Free:

Free Music Downloader Song - MP3 Songs Download for Free Platforms: Appstore for Android

Note: If you find any mistakes in the lyrics, Please let us know below the comment section. We will very thankful to you guys. Do you believe ‘Sharing is Caring’? If you Believe that please share these lyrics with your friends, family members, and also with your loved ones so they can also enjoy it.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *